Nord-kivu: Les affrontements entre FARDC et M23 signalé le Mercredi 27 juillet à Rutshuru
Nord-kivu: Les affrontements entre FARDC et M23 signalé le Mercredi 27 juillet à Rutshuru

Nord-kivu: Les affrontements entre FARDC et M23 signalé le Mercredi 27 juillet à Rutshuru

Les rebelles du Mouvement 23 mars (M23) ont attaqués les Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) le 27 juillet 2022 au village Kabingo, dans le territoire de Rutshuru.

Des sources de la région rapportent que ces accrochages ont fait un bruit violent après qu'une patrouille des militaires a croisé le M23, en direction de Musezero. Ces rebelles voulaient fournir une provision dans les champs des paysans.

Les premiers tirs ont été entendus mais la situation s'est calmée quelques heures après . Syllas Bangala, secrétaire administratif du groupement du Busanza déclare que les rebelles "M23 ont tenté d'entrer dans la localité Musezero et l'armée congolaise s'est défendu".

Dorcas Kangakanga/stagiaire

32 thoughts on “Nord-kivu: Les affrontements entre FARDC et M23 signalé le Mercredi 27 juillet à Rutshuru
  1. Joli article Dorcas et courage pour la suite de ta carrière, au vue de ce qui se passe en RDC il faut toujours des gens pour tenir le peuple informé, le pays bat de l’aile et ce n’est pas une chose qui plait à la population mais les autorités son sereins.
    Merci encore pour l’information

  2. Il serait important que les populations sur place tentent de colaborer avec l’armée (FARDC) , car les groupes de patrouille risquent de rencontrer encore beaucoup d’ambuscades. Aussi le renseignement doit jouer un rôle déterminant étant donné qu’une guerre *sans front* est difficile à contrôler

  3. La Rdc lutte et defende son territoire depuis plus de dix ans contre les ennemies, nous pouvons affirmer avec regret que l’État de siège déclaré par le chef de l’État n’a pas fourni , n’a pas maintenu la paix dans ce coin de la République, j’admet que , il ne suffit toujours pas de défendre le territoire, nous devons également attaquer et contre-attaquer les ennemies… Nous entendions certains rumeurs qui préciseraient que les auteurs et les déclencheurs de cette guerre sont ici avec nous dans la capitale, mettons certains de nos sentiments de côté, agissons maintenant au nom de la République pour soutenir surtout nos fardc et aider nos frères et soeurs qui souffrent dans ce coin de la République… Le gouvernement ensemble avec la population et l’armée doivent se lever pour défendre et éradiquer cette guêtre à L’Est du pays…

  4. Cette histoire de la guerre des FARDC contre les rebelles M 23 doit être là préoccupation majeure de l’actuel gouvernement car le pouvoir en place a l’obligation de protéger l’intégrité du territoire mais dommage que l’on constate une megestion manifeste . Nous appelons les autorités à prendre en charge cette situation afin que la paix règne en RDc. Nous avons dit.
    Sé/ Me Yannick Mayema avocat près la cour

  5. Les autorités congolaises doivent mener des actions concrètes pourvue que la paix règne sur toute l’étendue de notre pays. Le Congo est un et restera indivisible. Voilà pourquoi nous proposons aux autorités compétentes de gérer ce conflit de la manière suivante :
    1. La diplomatie
    2. Faire la guerre au front
    3. Les négociations avec les groupes rebelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.